fbpx

Des jumelles, accolées au crâne, ont été séparées avec succès au cours d’une opération de 18 heures en Italie… Et voilà les détails

Une anomalie congénitale rare, une chirurgie rarissime et une séparation miraculeuse de deux jumelles, réunies au niveau du crâne.

La maman Ermine Nzotto peut maintenant pousser un soupir de soulagement après que ses jumelles, Ervina et Prefina Bangalo, ont été séparées avec succès après deux ans de vie commune, et ce liées à l’arrière de leur tête, rapporte l’Associated Press (AP).

En fait, elles ont été séparées après une opération de 18 heures à l’hôpital pédiatrique du Vatican le 5 juin, une procédure minutieuse pour séparer les vaisseaux sanguins autour de leur cerveau qu’ils partageaient tous les deux.

Après s’être remis de leurs trois opérations, y compris de leur dernière opération définitive, les médecins de l’hôpital pédiatrique Bambino Gesu ont annoncé mardi dernier que l’opération était un succès.

REGARDEZ: Des jumelles conjointes pendant deux ans ont été enfin séparées par des médecins italiens lors d’une chirurgie rarissime

De tels cas de jumeaux conjoints, dit l’AP, se produisent une fois tous les deux millions de naissances environ. Selon CNN, cette opération réussie est la première du genre au monde.

L’équipe l’a décrite comme «l’une des formes de fusion les plus rares et les plus complexes» et a passé un an à se préparer à la chirurgie.

Mariella Enoc, présidente de l’hôpital, a rencontré la famille en République centrafricaine en juillet 2018 et l’a amenée pour traitement à Rome.

apnews

La première étape de leur séparation a eu lieu en mai 2019, la deuxième en juin 2019 et la dernière le mois dernier.

Ermine tient ses jumelles conjointes Ervina et Prefina dans cette photo prise en avril 2019. Bambino Gesu / AP

« Ce fut un moment passionnant, une expérience fantastique et inoubliable », a déclaré à CNN Carlo Marras, responsable de la neurochirurgie à l’hôpital. «C’était un objectif très ambitieux et nous avons tout fait pour l’atteindre, avec passion, optimisme et joie.»

Avant la chirurgie de séparation, des membres du personnel de l’hôpital du Vatican ont donné des miroirs aux filles afin qu’elles puissent se voir. Elles savaient chacune à quoi ressemblait l’autre, de plus les miroirs les aidaient à associer les expressions faciales à leur personnalité et à leurs sons, a déclaré Marras à l’AP.

apnews

«C’était une expérience qui n’était pas seulement professionnelle mais surtout humaine: on a pu arriver à quelque chose que l’on avait imaginé, avec toutes les possibilités d’échec. C’était un moment magique. Merveilleux », a-t-il dit.

L’hôpital affirme que les cerveaux des jumeaux sont entièrement intacts et qu’elles continueront probablement à développer des habiletés motrices et cognitives comme des êtres normaux.

apnews

«Ervina et Prefina sont nées deux fois. Si nous étions restés en Afrique, je ne sais pas quel sort elles auraient eu », a déclaré Nzotto. «Mes petites filles peuvent maintenant grandir, étudier et devenir médecins pour sauver d’autres enfants.»